08 septembre 2008

Caresses et Oubli

Douce matinée,
Le vent frais du soleil caresse mes cheveux,
Ma nuque, sous la brise froissée, ondule.

Mes mains marchent au pas sur les digues acérées du temps qui s'écoule.
Les secondes flottent vaguement sur la rivière,
Leur mélodie monte à moi,
Rythmée par le fin flot du bruissement des brins d'herbe.

Je chante et danse ce lyrisme,
Nature, répit, aventure d'un instant.
Récit ailé d'un air qui coule sur mes épaules nues.

A l'ombre d'un épais buisson j'oublie,
Et ris.

Matthieu Brise, Le 2 Septembre 2008.

Posté par Matthieu_868 à 13:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Caresses et Oubli

    "Les secondes flottent vaguement sur la rivière," : j'aime!

    Posté par Karine, 15 septembre 2008 à 21:13 | | Répondre
  • Comme si on avait retrouvé la paix.
    Doux,
    Paisible.

    Longtemps que je n'avais trouvé un silence
    Un silence d'être
    Dans des mots.

    Amicalement

    Posté par Claire, 18 septembre 2008 à 18:39 | | Répondre
Nouveau commentaire