01 octobre 2008

Vol D’une Âme Perdue

Marcheur des sables,
Fin de La Nuit.
Je quitte l’oasis violée, sous le phare du soleil levant.

Le désert, couché à mes pieds,
Me tend de longs bras sinueux.
Sur mes épaules, leur lourde symphonie.

Des carcasses s’écrasent sous mes pas.
Elles ondulent dans leur tombeau,
S’enfuient dans les profondeurs de cette Terre sacrée.

Leurs esprits volent autour de moi dans une transe euphorique.
Ils manient la cadence de leurs mains voilées,
M’entrainent dans leur ronde épique.

Les animaux s’éveillent.
Les serpents roulent sur mon corps,
Leurs peaux en offrande à un soleil amoureux de ma chair.

J’affronte,
Vents et collines,
Caressant l’ombre de mon espoir versatile,
J’arpente,
De mes pieds en lambeaux, Brûlés,
Les marées de sable désertiques.

Je grimpe et grimpe,
Montagnes et plaines,
Sur La Brise d’un courage volé.

Je vole de pas en pas,
De pieds en pieds
Sur la lame aiguisée des écueils charnels.

Je me perds dans ce labyrinthe orangé.
Route et déroute.
Nu dans les vers de ma solitude,
Broyé par ce murmure en perdition,
Je m’assieds dans une lucidité écarlate.
Envoûté, je rougis sous la flamme Claire d’un spectre chaleureux.
Joie.
Yeux clos, je me laisse bercer le temps d’une nuit.

Demain, dans l’ombre,
D’une lumière en saphirs,
Mes fantasmagories vous appelleront.
Je vous dévoilerai mes désirs.

Alors, Frères amis,
Nous arpenterons lunes et soleils et combattrons les meurtres du sommeil.
Nous ouvrirons les yeux des fuyards et les percerons par la vérité.
Nous trancherons leurs langues liées et fermerons leurs mains sur leurs poings.

Marchons ensemble sur les astres enflammés,
Suivons notre sage folie sur ces chemins escarpés.

Ecoutons ce Guide,
En Avant.

Matthieu Brise, le 28 Septembre 2008.

Posté par Matthieu_868 à 17:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Vol D’une Âme Perdue

    tres beau poeme

    ca me touche de l'avoir lu et je ne savais pas que tu pensais aux autres de cette facon je le trouve bien !!!

    Posté par miguel, 05 octobre 2008 à 11:48 | | Répondre
Nouveau commentaire