08 novembre 2008

Ultime Cavalcade

Trois chevaux sauvages,
Indomptés,
Voguent sur l'étendue
De mes infinies envies.

Ils galopent,
Furieusement,
Au-delà de la
Frontière de ma raison.

Une montée jubilatoire,
Leur avancée enragée,
Tire les assauts de ma colère.
Jusqu'au bout de mes Mains.

Mes muscles, emplis d'énergie,
Animale,
Se tendent jusqu'à exploser
Contre les remparts d'une vérité essouflée.

Le temps n'existe pas. Ma perception,
Arrachée de la réalité,
Flotte,
Autour des désirs échoués de mon âme.

Mon corps, corrompu,
Par l'extase de cette course effrénée,
Brûle,
Dans le feu de mon esprit démembré.

Du haut de cette montagne enneigée,
Ma brume en flammes,
Caresse ma nuque fatiguée,
Par le combat.

Les Bêtes, enfuies,
Se reposent.
Du répit. Mes bras,
Engourdis, dorment enfin.

Leur réveil sonnera le glas
De mon Angoisse.
Ils l'emporteront,
Dans le fleuve de leur folle passion.


Matthieu Brise, le 7 Novembre 2008.

Posté par Matthieu_868 à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ultime Cavalcade

Nouveau commentaire